Le blog de Mgr Claude DAGENS

VIVRE SELON LA LOI DU CHRIST : QUEL PROGRAMME ! Eucharistie à Saint-Michel et envoi en mission de l'équipe d'animation pastorale, le dimanche 20 février 2011

25 Février 2011 Publié dans #Homélies

            À première vue, il n’y a aucun rapport entre la Parole de Dieu si exigeante que nous entendons aujourd’hui et la reconnaissance de l’équipe d’animation pastorale de votre secteur paroissial !

            Et pourtant, il faut y regarder de plus près, en acceptant que le but de l’Église, ce ne soit pas l’organisation de l’Église, mais le témoignage rendu dans le monde au mystère de Dieu et à la personne de Jésus Christ.

            Alors la Parole de Dieu se met à parler autrement et fortement. Écoutons-la encore :

            « Soyez saints, dit le Dieu d’Israël à son peuple, car moi, le Seigneur, je suis saint ! Tu n’auras aucune pensée de haine contre ton frère !... Tu ne te vengeras pas… Tu aimeras ton prochain comme toi-même ! »

            Voilà les conseils et les préceptes qui valent pour tout le peuple élu de Dieu ! Et ce sont des appels extraordinairement exigeants et qui devaient provoquer étonnement et même scandale. Dieu ignorerait-il que son peuple doit vivre et survivre au milieu des rapports de forces terribles qui marquent tout le Moyen Orient ?

            Mais les appels de Jésus, au début de l’Évangile de Matthieu, sont encore plus exigeants et plus précis :

            « Ne riposte pas aux méchants qui te cherchent querelle ou qui t’agressent… Donne à qui te demande, et donne encore plus que ce qui t’est demandé… Et aime tes ennemis : oui, pratique l’amour envers ceux qui te font du mal et que tu connais comme tes ennemis plus ou moins déclarés ! »

           

            Quel programme de vie ! Mais, à première vue, quel angélisme, quelle ignorance des règles de la vie ordinaire selon les lois du monde, qui obligent à s’affirmer et à se défendre pour ne pas être dominé !

            Voilà la nouveauté de la loi chrétienne qui reprend et prolonge la loi juive ! Et il faut être honnête ou réaliste : la pratique de cette loi nouvelle exige des attitudes de résistance qui vont de pair avec un véritable témoignage.

            Car il ne faudrait pas faire la fine bouche, en se demandant gentiment : mais les chrétiens ne sont-ils pas comme les autres hommes, et faudrait-il les condamner à être vaincus par le monde ?

            Mais c’est le contraire qui est vrai : vivre selon la loi de Dieu, la loi du Christ, c’est apprendre à résister à ce que le monde porte en lui de violent et d’inhumain !

            Oui, nous refusons, comme disciples du Christ et comme témoins de Dieu, nous refusons tout ce qui tire notre humanité et notre société vers l’inhumanité, et l’inhumanité, c’est tout ce qui empêche de reconnaître et de respecter la dignité des enfants de Dieu, à commencer par les plus fragiles, que ce soit l’embryon dans le ventre de sa mère, la personne âgée ou malade en fin de vie, ou ces hommes et ces femmes que l’on traite comme des objets en fonction des seules exigences de la technique ou de la spéculation financière !

            Nous sommes appelés à résister à ces processus ou à ces attitudes qui tuent pratiquement le respect dû à chaque enfant de Dieu. Et nous ne nous contentons pas de résister : nous témoignons, de façon positive, de ce qui est aussi présent à l’intérieur du cœur humain, de la conscience humaine, le désir d’être reconnu, la capacité de don, le courage et la ténacité pour surmonter les épreuves et les échecs, et le refus intransigeant de la violence et de la haine.

            Voilà l’engagement chrétien dans ce qu’il a de plus abrupt et de plus radical, et bien sûr, nous avons besoin d’être encouragés à ce travail de résistance, à ce témoignage et à cette pratique de la loi nouvelle.

            C’est la mission permanente d’une communauté chrétienne et d’une équipe d’animation pastorale liée à une communauté paroissiale : ne vous disputez pas pour fixer l’horaire des messes, ne perdez pas votre temps pour savoir qui a le pouvoir, qui le perd, qui le gagne ou qui le garde, mais soyez engagés dans la connaissance de la Parole de Dieu, dans l’encouragement mutuel, dans l’accueil des plus faibles et, en toutes circonstances, dans le témoignage rendu à Celui dont nous sommes les enfants : ce Père des cieux qui nous appelle à pratiquer la folie dont son Fils, Jésus, est le premier témoin, la folie qui consiste à croire qu’au milieu de toutes les violences du monde, la force du don, la force de Dieu est à l’œuvre et que cette force-là, si cachée qu’elle soit, est indestructible !

Partager cet article

Repost 0