Le blog de Mgr Claude DAGENS

NOUS ESPÉRONS LE RENOUVELLEMENT DU MONDE. Homélie lors de la confirmation de jeunes à Cognac, le dimanche 16 décembre 2012

18 Décembre 2012 Publié dans #Homélies

Confirmation 3

 

            Ce que nous attendons, ce n’est pas la fin du monde, c’est le renouvellement du monde. Et ce renouvellement prend forme en nous à partir du cœur de Dieu et du mystère du Christ Jésus, le Seigneur, Celui qui vient « nous baptiser dans l’Esprit Saint et dans le feu. »

            Le feu de l’Esprit Saint, c’est le feu de la Pentecôte : non pas un feu qui détruit, mais un feu qui communique son ardeur, et c’est l’ardeur de la foi qui nous ouvre au don de Dieu. Et ce don peut nous transformer et nous rendre participants au renouvellement du monde. Comment cela ? En pratiquant ce que le prophète Jean-Baptiste conseillait au peuple d’Israël qui venait à lui : partagez ce que vous possédez, des vêtements ou de la nourriture ! Vous, les manieurs d’argent, refusez la corruption ! Et vous, les soldats, les militaires et les policiers, respectez les personnes et opposez-vous à toute violence inutile !

            Mais parler d’un renouvellement du monde peut sembler aujourd’hui illusoire. Nous savons tous, à Cognac comme ailleurs, que l’avenir est incertain, que la crise économique est loin d’être terminée, que pour beaucoup de personnes, la pauvreté s’aggrave, et aussi la précarité. Bref, que nous ne sommes pas du tout sûrs que demain sera mieux qu’aujourd’hui.

            Et pourtant, nous ne nous lassons pas d’espérer. Et nous sommes appelés, vous êtes appelés, avec ces jeunes qui vont recevoir le don de l’Esprit Saint de Dieu, vous êtes appelés à participer à ce renouvellement du monde que le Seigneur désire pour nous et veut réaliser en nous.

            « Ne craignez pas ! Ne laissez pas vos mains défaillir ! Le Seigneur votre Dieu est en vous, c’est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en vous sa joie et son allégresse ! Il vous renouvellera par son amour ! Il dansera pour vous avec des cris de joie, comme aux jours de fête. »

            Ces appels du prophète Sophonie, ils sont pour nous. Ils s’adressent à nous, et ils passent par ces jeunes qui vont tout à l’heure être marqués sur leurs fronts de l’huile sainte, en signe de l’imprégnation douce de l’Esprit de Dieu, Celui qui s’engage à agir dans nos corps, dans nos cœurs et dans nos consciences, pour nous ouvrir à la joie de Dieu avec nous, Emmanuel !

            Voici ces jeunes devant nous, tels qu’ils sont, tels que vous les connaissez, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs points forts et leurs points faibles, et leur foi chrétienne au milieu de leurs doutes !

            Camille, Matthieu, Louis, Sarah, Mathilde, Maylis, Clélia, Marion, Mathilde, Éva, Maylis, Blandine, Perrine et Marie-Capucine.

            J’atteste que vous êtes prêts à franchir ce seuil auquel Dieu vous appelle, et à le franchir avec l’expérience chrétienne qui est en vous et qui a mûri depuis quelques années.

            Car vous avez appris au moins deux réalités décisives pour la vie chrétienne. D’abord que Dieu n’attend pas que nous soyons parfaits pour venir à nous et pour nous faire participer à sa vie, en faisant de nous des membres de son Église. Et vous savez déjà prendre votre part de responsabilité dans l’Église, notamment à l’égard de plus jeunes. Et puis, vous savez aussi que la foi en Dieu n’est pas un éblouissement passager, mais qu’elle est un chemin ouvert, jalonné par des étapes, par des rencontres, par des découvertes.

            Je vous promets que l’Esprit Saint vous incitera à avancer sur ce chemin, en prenant les moyens d’avancer.

            Pratiquez la prière ! C’est simple d’être là, de s’arrêter, de faire silence et de dire simplement : « Me voici, Seigneur ! Viens ! »

            Ouvrez la Parole de Dieu ! Ne dites pas que Dieu est silencieux, si vous ne l’avez jamais écouté à travers sa Parole vivante, à travers l’Évangile !

            Venez à l’Eucharistie, parce que c’est là que le Christ se donne à nous – corps livré, sang versé – et qu’il fait de nous son Corps vivant, son Église !

            Et vous, les adultes, prenez à cœur d’être auprès de ces jeunes pour vous réjouir du travail de Dieu en eux, surtout si Dieu, par son Esprit, a l’art de développer en chacun et chacune leurs talents personnels, en tous domaines !

            À dix jours de Noël, c’est l’heure d’entendre encore l’appel vibrant de l’apôtre Paul : « Frères et sœurs, soyez toujours dans la joie du Seigneur ! Laissez-moi vous le redire : soyez dans la joie… Ne soyez inquiets de rien, mais en toute circonstance, dans l’action de grâce, priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. » Vos demandes de courage dans l’épreuve, de réconciliation dans les divisions, et, en toutes circonstances, d’amour de Dieu reçu et donné, et plus fort que tout le reste !

 

+ Claude DAGENS

évêque d’Angoulême 

Partager cet article

Repost 0