Le blog de Mgr Claude DAGENS

Lettre de Benoît XVI adressée à Mgr Dagens, à l'occasion du 25e anniversaire de son épiscopat

17 Septembre 2012

 

Benoit-XVI.jpg

 

 

À notre Vénérable Frère

Claude DAGENS

évêque d’Angoulême

 

 

            Voici que nous sommes dans la joie, Vénérable Frère, et qu’animés par la charité du Christ, nous tournons notre esprit vers toi à l’occasion d’un heureux événement de ta vie : en effet, durant le prochain mois de septembre, par la grâce de Dieu, tu vas célébrer le 25e anniversaire de ton ordination épiscopale.

            Puisque nous avons appris que tu es toujours en pleine activité dans l’accomplissement généreux de ton ministère, nous désirons, à cette occasion, te féliciter pour les tâches que tu exerces et m’entretenir avec toi comme un frère avec un frère.

            Durant ta jeunesse, après avoir fréquenté « l’École Normale Supérieure » de Paris et « l’École Française d’Archéologie » ici, à Rome, sentant que tu étais appelé à suivre le Divin Maître, tu as entrepris tes études de théologie à Paris, au Séminaire « des Carmes », près de l’illustre Institut Catholique de Paris.

            Après avoir été ordonné prêtre, tu as déployé ton activité savante et généreuse dans l’archidiocèse de Bordeaux, où tu étais né, surtout en tant que Professeur de Théologie dogmatique au Séminaire de cette ville et tu as aussi assuré la charge de Doyen de la Faculté de Théologie de Toulouse.

            En l’année 1987, le bienheureux Jean-Paul II, mon prédécesseur d’heureuse mémoire, t’a nommé évêque auxiliaire de la métropole de Poitiers, puis évêque coadjuteur du diocèse d’Angoulême, dont tu as assumé la charge pastorale en 1993.

            En exerçant ce très important ministère d’évêque, tu t’es efforcé de gouverner, d’enseigner et de sanctifier les fidèles qui t’ont été confiés et de leur annoncer la nouveauté de l’Évangile (cf. Saint Basile, De baptismo I, 2), afin qu’ils vivent selon cet Évangile et qu’ils en témoignent par leurs actes et par leur sainteté de vie.

            Nous avons appris aussi tes dons exceptionnels d’esprit et de cœur, ton obéissance à l’égard du Pontife romain et du Magistère de l’Église, ton art d’écrire et de parler : ton rapport sur « La proposition de la foi dans la société actuelle » a été très bien reçu et, sur la demande des évêques de France, auprès de l’Assemblée desquels tu es membre de la Commission doctrinale, le titre de ce rapport ayant été changé en « Lettre aux catholiques de France », ce texte est devenu public et t’a valu une grande estime. Par ailleurs tu es devenu membre de l’illustre « Académie française » et associé à de nombreuses publications, et notamment à la revue « Communio ».

            À l’occasion de ton prochain jubilé d’argent épiscopal, reçois, Vénérable Frère, nos vœux personnels et nos prières : que Jésus, le bon Pasteur des âmes, sous la protection de Notre-Dame de Lourdes et par l’intercession de tes saints patrons du ciel, veille sur le pasteur méritant et le théologien compétent que tu es, qu’il te fortifie et t’enrichisse très généreusement de l’abondance des biens d’en haut.

            Pour témoigner à ton égard de notre affection fraternelle, nous t’accordons notre Bénédiction apostolique, dans l’amour et la mémoire du Seigneur, à toi-même et aussi, par ton intermédiaire, à toute la communauté ecclésiale d’Angoulême !

            « Restez toujours joyeux dans l’amour du Christ » (cf. Jean 15,9), très chers fils !

 

            À Castelgandolfo, le 20 Août de l’année 2012, la huitième de notre Pontificat.

 

 

                                                                                                                      BENOÎT XVI

Partager cet article

Repost 0