Le blog de Mgr Claude DAGENS

LES VIOLENCES DE L'HISTOIRE ET LA RESURRECTION DU CHRIST. Anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945. Messe à la cathédrale d'Angoulême

10 Mai 2011 Publié dans #Homélies

            Même si l’on ne doit pas séparer la Parole de Dieu et l’histoire des hommes, il faut aussi les distinguer. C’est le cas aujourd’hui : il n’y a pas de rapport direct ou indirect entre la victoire du 8 Mai 1945 et la résurrection du Christ. Chacun de ces événements est unique, et nous n’en faisons pas mémoire de la même façon.

            8 Mai 1945 : c’est la fin d’une longue guerre qui a fait des millions de morts en Europe. C’est la capitulation de l’Allemagne nazie signée à Reims et à Berlin. C’est le début d’un grand travail politique de reconstruction, et aussi de réconciliation entre la France et l’Allemagne. Et ce sera aussi la découverte terrifiante de la Shoah, cette extermination programmée du peuple juif. Nous devons célébrer un tel anniversaire : il nous rappelle les violences que des hommes et des peuples ont subies, et il nous rappelle aussi que le mal, malgré les apparences, n’a pas le dernier mot.

            La résurrection de Jésus est différente. Elle s’inscrit dans l’histoire humaine, mais elle a sa source dans le mystère de Dieu, comme le proclame l’apôtre Pierre au jour de la Pentecôte : « Ce Jésus que vous avez crucifié, Dieu l’a ressuscité des morts, il a fait de lui le Seigneur et le Christ. » En Lui, tout est renouvelé. Et nous sommes appelés à participer nous-mêmes à cette victoire, en nous laissant saisir par le Christ, par sa Parole et par sa présence mystérieuse et réelle.

            C’est cela qui est arrivé à ceux que l’on appelle les « pèlerins d’Emmaüs ». Ces deux hommes étaient brisés par les événements dont ils ont été les témoins à Jérusalem : l’arrestation, la condamnation et la mort violente de ce Jésus de Nazareth, en qui ils attendaient la victoire de Dieu.

            Mais ce Jésus a été vaincu. Ils subissent de plein fouet cet échec terrible. Ils reviennent chez eux en n’espérant plus rien de l’avenir. Et le pire, c’est que leur idée même de Dieu a été mise en échec : comment croire encore aux promesses d’un Royaume nouveau ?

            Sur la route, l’incroyable va se produire, non pas sous la forme d’une illumination, mais sous la forme d’une rencontre et d’un dialogue prolongé avec cet Inconnu qui les écoute. Ils peuvent tout lui dire de leur désarroi.

            Mais ce n’est pas seulement ce dialogue qui va les éclairer. C’est la Parole même de l’Inconnu qui leur révèle doucement le mystère de Dieu : le Dieu réel, Lui, ne cherche pas à s’imposer. Il n’est pas venu écraser ses ennemis. Il se donne et il agit à travers la passion de Jésus : « Ne fallait-il pas que le Christ souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » Le monde est sauvé par le Crucifié, par Celui qui se donne et qui pardonne, et non pas par ceux qui l’ont crucifié.

            Et aussitôt après, au village, ce sera le signe silencieux et parlant du pain rompu. « Mon Corps livré pour vous ! » Et ils devinent que ce signe, ils sont appelés non seulement à l’accueillir, mais à le rayonner, à en témoigner.

            L’Église de Dieu commence toujours ainsi par des rencontres personnelles et par une ouverture personnelle à l’étonnante nouveauté de Dieu avec nous. De Dieu qui passe à travers toutes les violences du monde et qui vient renverser les logiques du monde, quand ces logiques-là voudraient nous faire croire que le mal a le dernier mot.

            Au cours des guerres, nous le savons bien, et même dans les camps d’extermination, la force du don a agi. La force de Dieu est passée à travers l’humiliation des souffrants et des victimes.

            Et tout en faisant mémoire de la victoire historique de 1945, nous célébrons le mémorial, c’est-à-dire l’actualisation du mystère pascal : en Lui, le Christ, « chacun de nous est déjà ressuscité ». Chacun de nous est appelé à vivre d’une vie éternelle qui a sa source, en Lui, le Seigneur !

 

 

Claude DAGENS, évêque d’Angoulême

Partager cet article

Repost 0