Le blog de Mgr Claude DAGENS

FOI EN DIEU ET DÉMOCRATIE. Conférence pour le colloque de l'Amitié judéo-chrétienne, le 1er juillet 2013, à Aix-en-Provence

11 Juillet 2013 Publié dans #Conférences

   ICCJ Aix 2013-013

 

       Je tiens d’abord à circonscrire mes réflexions qui porteront sur les relations complexes entre croyances religieuses et réalités politiques, entre foi en Dieu et démocratie. Je le ferai à travers deux remarques préalables aussi larges que possibles.

     Première remarque : nous sommes présents ici en tant que croyants, juifs et chrétiens. Mais nous sommes aussi des citoyens et nous sommes présents, en tant que croyants, à l’intérieur de nos sociétés démocratiques, des États-Unis à l’État d’Israël, en passant par l’Europe. J’insiste sur ce principe d’intériorité qui fait aussi partie de notre foi en Dieu : nous ne cherchons pas à observer de l’extérieur les évolutions du monde, surtout si elles sont éprouvantes ou violentes. C’est une sorte de confiance a priori qui nous anime : nos croyances religieuses font partie de notre identité humaine et nationale et la démocratie est un cadre favorable à la manifestation de cette identité.

      Mais cette situation nous oblige à une sorte d’examen de conscience. Nous devons nous demander : en quoi la démocratie peut-elle influer sur nos croyances religieuses ? Et que pouvons-nous apporter de spécifique à nos démocraties, surtout quand nous constatons leurs fragilités multiples ?

        Ce sera le deuxième temps de mes réflexions.

    Car, dans un premier temps, je dois faire un détour par l’histoire, en évoquant les relations complexes qui ont existé, depuis des siècles, entre religion et politique, entre foi en Dieu et démocratie. Nous sommes, que nous le voulions ou non, des héritiers : nous portons en nous les traces de ces relations, qui ont été marquées par des moments de tensions et d’opposition, et aussi par des moments de réconciliation, avec les mémoires particulières qui sont les nôtres, surtout lorsque des régimes totalitaires ont semblé vainqueurs des régimes démocratiques.

     Il nous faut prendre la mesure de cette longue histoire, parfois dramatique, et constituée, en tout cas, de métamorphoses ininterrompues et significatives. Ce sera le premier temps de mes réflexions.

 

 

Suite de la conférence en cliquant sur le lien suivant, qui vous conduira sur le site de l'AJCF : link

Partager cet article

Repost 0