Le blog de Mgr Claude DAGENS

DIEU NOUS ASSOCIE À LA VIE DE SON FILS. Eucharistie à Châteauneuf avec confirmation de jeunes et d'adultes, le dimanche 4 mars 2012

5 Mars 2012 Publié dans #Homélies

Transfiguration 2

 

            Aujourd’hui, en ce deuxième dimanche du Carême, nous célébrons deux événements importants : d’abord le sacrement de confirmation que vont recevoir ces jeunes et ces adultes qui s’y préparent depuis plusieurs mois, et puis l’étonnante Transfiguration de Jésus sur la montagne, qui va déconcerter ses amis, Pierre, Jacques et Jean. Ils n’ont pas compris ce qu’ils ont vu. Ils se demandent entre eux ce que veut dire « ressuscité d’entre les morts ».

            Ces deux événements, le sacrement de confirmation et la Transfiguration de Jésus, sont à première vue très différents. Et pourtant il y a comme un lien entre eux. Croire au Dieu vivant qui vient à nous dans la personne de Jésus, cela demande du temps. Surtout s’il ne s’agit pas seulement d’être des spectateurs, mais de participer au mystère du Christ, d’apprendre à vivre de Lui, d’être associés à Lui, qui est mort pour nous, violemment et réellement, et qui est ressuscité des morts, pour devenir comme la source en nous d’une vie nouvelle.

            Certaines personnes pourront nous dire : « Mais vous rêvez ! Ce sont des histoires inventées ! La mort est le dernier événement de notre vie. Après la mort, il n’y a rien. »

            Et bien, nous, chrétiens, nous osons croire et dire : après la mort, et dès maintenant, dans nos corps humains, Quelqu’un vient et veut vivre en nous. Et les apôtres de Jésus, sur la montagne, n’avaient pas encore compris cela : ils ont vu le rayonnement de Jésus, dans son corps, ils ont entendu cette parole mystérieuse venant de la nuée : « Celui-ci est mon Fils bien aimé. Écoutez-le ! »

            Mais il ne suffit pas de voir et d’entendre, pour croire. Il faut aussi consentir à entrer, si peu que ce soit, dans cette réalité nouvelle qui s’ouvre à nous. Et les apôtres ne comprendront qu’après avoir été bouleversés par la condamnation à mort de Jésus. Et, à ce moment-là, ils prennent le large. C’est Jésus, le Ressuscité, qui viendra à eux. Alors ils commenceront à comprendre que cette victoire de Dieu sur la mort est pour eux aussi, et l’apôtre Paul le dira avec force aux premiers baptisés de Rome : « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?... Jésus Christ est mort, plus encore il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous. »

            Et l’on pourra encore nous dire : « Mais vous rêvez ! Vous êtes des faibles ! Vous avez besoin d’être consolés ! Vous vous laissez impressionnés par des racontars ! »

            Oui, nous nous laisserions impressionner par des racontars, si l’Esprit de Dieu ne nous était pas donné. Et c’est cela qui va s’accomplir tout à l’heure. Ces jeunes et ces adultes ne rêvent pas. Ils sont croyants, je l’atteste. Et même parfois, plus ils ont fait l’expérience de leurs doutes personnels, de leurs limites, ou des duretés de la vie, plus ils reçoivent la foi au Dieu vivant comme un don qui transforme l’existence. Il est possible, sans nier la réalité du mal, de reconnaître la beauté du monde et de la bonté de Dieu. Il est possible de faire des projets, de poursuivre des études, d’aimer et d’être aimé, avec la joie simple des enfants de Dieu.

            C’est votre expérience à tous et elle est prometteuse. Pour chacun, pour chacune : Joris et Valentin, et Florine, et Amandine, Éloïse, Juliette, Mélissa (2), Audrey, Jean, Pierre-Louis, Yassina, Pierre et vous Denis, Laurence, Morgane, Laura, Jean-Claude, Fariga.

            En vous communiquant l’Esprit Saint, je vous charge d’une mission : laissez l’Esprit Saint rallumer en vous la lumière de la foi, et celle de l’amour qui va jusqu’au pardon, et soyez prêts à laisser cette lumière douce passer par vous. C’est la lumière de Jésus Christ : c’est la lumière dont la source est dans le mystère du Père. « Celui-ci est le Seigneur ! Il est vivant, ressuscité ! Accueillez-le ! Vivez de lui ! »

 

X Claude DAGENS

évêque d’Angoulême

Partager cet article

Repost 0