Le blog de Mgr Claude DAGENS

Des catéchumènes parmi nous : le savons-nous assez ? EA 24 février 2008

26 Février 2008 , Rédigé par mgrclaudedagens.over-blog.com Publié dans #Edito Église d'Angoulême

Des hommes et des femmes saisis et renouvelés par Dieu

 

 

            En ce premier dimanche de Carême, je vais adresser l’appel décisif de l’Église à quatorze personnes qui désirent aller vers le baptême, qu’elles recevront pendant la veillée pascale.

            Savons-nous assez ce que représente cet événement pour ces dix femmes et ces quatre hommes qui vont devenir chrétiens et membres de l’Église ?

            Chaque itinéraire est rigoureusement personnel. Et pourtant, entre ces quatorze personnes, il y a des ressemblances évidentes. Toutes ont eu à affronter des épreuves qui les ont marquées : des séparations, des deuils, des dialogues impossibles, des violences parfois. Et Dieu s’est révélé à elles à travers ces épreuves. Elles ont fait l’expérience de la réalité et de la proximité de Dieu, parfois depuis longtemps.

            Mais, pour choisir d’être baptisées, il a fallu que des relais humains se trouvent sur leur route : un mari, une femme, des enfants, des amis, des prêtres parfois qui ont su les écouter. L’appel de Dieu est passé par ces relais humains, et il passe aussi par ces équipes qui les accompagnent vers le baptême.

            J’ai lu les lettres personnelles de ces quatorze catéchumènes. La plupart évoquent la transformation intérieure qui s’opère en eux depuis qu’ils sont devenus croyants : une certaine paix intérieure, une confiance plus forte que les inquiétudes et les peurs, une capacité de se maîtriser, des jugements moins tranchants sur les autres. Cette « conversion des cœurs » accompagne leur découverte de Dieu, leur lecture de l’Évangile, dont ils comprennent, comme l’a jadis écrit Madeleine DELBRÊL, qu’il n’est pas seulement « le livre du Seigneur vivant, mais le livre du Seigneur à vivre. »

 

Ils attendent d’être accueillis et reconnus 

 

            Tous ces catéchumènes ont une idée positive de l’Église. Ils la perçoivent comme une nouvelle famille. Ils attendent d’y être accueillis et de participer à sa vie. Le savons-nous assez ?

            Savons-nous assez que nous les décevrions s’ils trouvaient en nous les tenants d’un système fermé sur lui-même ? Eux savent le prix de la foi. Ils savent qu’elle est un don de Dieu qui renouvelle leur existence. Ils aspirent donc à trouver en nous des croyants qui les encouragent à poursuivre la même expérience, en s’ouvrant résolument à Dieu et aux autres.

            La nuit où ils recevront le baptême, ils vont recevoir aussi le Corps du Christ pour la première fois. C’est pour eux un événement très important. Ils vont participer à l’Eucharistie comme on vient à une source. Ils comprennent d’eux-mêmes qu’elle n’est pas une formalité, mais une halte vitale sur la route et que l’on y reçoit précisément le « viatique », c’est-à-dire la nourriture pour la route.

            À nous de nous laisser renouveler par leur présence. À nous de les reconnaître et de les accueillir comme des frères et des sœurs dans le Christ. À nous d’aider nos communautés à comprendre que ces catéchumènes sont des signes de Dieu qui nous appellent tous à vivre la nouveauté inséparable de la foi et de l’amour chrétiens.

            Durant ces dimanches du Carême auront lieu les « scrutins », qui n’évoquent pas les prochaines élections municipales, mais les étapes liturgiques qui préparent au baptême : prières pour les catéchumènes, en demandant à Dieu de les délivrer de l’influence de l’esprit mauvais et de les guider vers Lui, le Père des cieux :

            « Seigneur Jésus,

            tu es pour les catéchumènes

            la source dont ils ont soif

            et le maître qu’ils cherchent.

            Devant toi qui seul es saint,

            ils n’osent pas se dire sans péché.

            Avec confiance ils ouvrent leur cœur,

            ils confessent leur misère,

            ils dévoilent leurs blessures cachées…

            Commande à l’esprit du mal

            que tu as vaincu par ta Résurrection.

            Montre à ces catéchumènes

            le chemin à suivre dans l’Esprit Saint,

            pour qu’en marchant vers le Père,

            ils l’adorent en vérité. »

Partager cet article

Repost 0