Le blog de Mgr Claude DAGENS

"CONFIRMÉS DE PENTECÔTE, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !" Homélie lors de la fête de la Pentecôte, le 19 mai 2013, avec la confirmation d'adultes, au Sacré-Coeur d'Angoulême

22 Mai 2013 Publié dans #Homélies

Pentecôte

 

     « Le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, Lui, vous enseignera tout et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

     Cette promesse de Jésus, à l’heure où il passe de ce monde à son Père, elle s’accomplit aujourd’hui pour vous qui avez désiré recevoir le don de l’Esprit Saint par le sacrement de confirmation.

       Pour chacun et chacune de vous : Huguette, Olivier, Nathalie, Jean-Noël, Sandra, Catherine, Aël, Salima et Marc.

      Puisque j’ai reçu vos lettres et que je vous ai rencontrés, j’atteste que l’Esprit Saint a déjà agi en vous et qu’il vous a fait comprendre comment Dieu vous a été fidèle, depuis des années, en vous donnant de surmonter des épreuves, de ne pas être vaincus par le mal, de rencontrer aussi des personnes qui ont été pour vous des relais vivants de la confiance de Dieu, notre Père.

     Vous n’auriez pas pu demander le sacrement de confirmation si vous n’aviez pas déjà fait cette expérience du travail réel, insensible, tenace de Dieu en vous, et avec vous, nous rendons grâces de tous ces signes qui ont déjà jalonné votre existence.

       Mais, à partir d’aujourd’hui, vous abordez une étape nouvelle de votre vie chrétienne : par le don de l’Esprit Saint, vous devenez vous-même des signes vivants de Dieu pour d’autres personnes.

        Ne cherchez pas au loin : tout près de vous, dans votre famille, parmi vos parents et vos amis, se trouvent des personnes qui cherchent, qui doutent, qui s’interrogent, et qui, sans vous le dire, attendent de vous une sorte de révélation concrète du travail de Dieu, surtout dans une société qui se passe de Dieu, qui l’ignore et qui parfois se résigne à ne plus avoir d’horizon.

      Pentecôte 2En vous communiquant le don de l’Esprit Saint, je vous charge d’une mission : ne vous contentez pas de dire à d’autres que Dieu existe et qu’il est bon, mais vivez vous-mêmes de sa présence et de sa confiance, et surtout laissez transparaître en vous la source qui vous anime, et cette source, c’est l’Esprit Saint qui fait de vous des disciples du Christ, associés à sa Pâque, portant en vous les traces de sa mort et de sa résurrection.

     Car la Pentecôte que nous célébrons est inséparable de l’événement pascal. Ce qui s’est accompli dans le Corps de Jésus s’accomplit aussi dans le Corps de l’Église que nous formons. Le Christ veut passer par nous pour dire au monde qu’il ne se résigne pas, Lui, à ce qui peut nous blesser ou nous démolir. Il fait de nous non pas un peuple de gens parfaits, mais un peuple d’hommes et de femmes libres pour se laisser habiter et animer par l’Esprit Saint, le Consolateur, au sens fort de ce mot, c’est-à-dire Celui qui nous rend plus solides que tout ce qui peut abîmer notre existence.

    Nous avons besoin de vous, les confirmés de Pentecôte ! N’hésitez pas à nous réveiller, quand nous restons assoupis ou résignés ! Ou plutôt appelez-nous à réveiller en nous, les déjà baptisés et confirmés, le don de l’Esprit Saint que nous avons reçu !

    Comme le disait Bernanos, le contraire d’un peuple chrétien, c’est un peuple de gens tristes ou résignés. La puissance du mal, sous toutes ses formes, nous la connaissons, nous la subissons, nous y participons. Mais l’Église du Christ, elle qui est animée par l’Esprit Saint, n’obéit pas aux lois de ce monde. Elle refuse de se replier sur elle-même ou de se prendre pour une citadelle fortifiée. Elle se sait chargée devant Dieu de la vie de tous, et elle se bat non pas contre des adversaires humains, mais contre ce qui, en elle, résiste au dynamisme de l’Esprit.

       Frères et sœurs, ces confirmés de Pentecôte nous sont donnés par Dieu pour que nous vivions en enfants de Dieu, en reliant intimement la prière et la charité, en nous tournant vers Dieu pour lui parler des autres et en nous tournant vers les autres pour les aimer comme des enfants de Dieu.

    Viens, Esprit Saint, allume en nous le feu de ton Amour et apprends-nous à rencontrer et à accueillir ceux et celles qui attendent des signes de toi !

 

+ Claude DAGENS

Partager cet article

Repost 0