Le blog de Mgr Claude DAGENS

ACADÉMIE par Mr Frappat

18 Juin 2009 , Rédigé par mgrclaudedagens.over-blog.com Publié dans #Académie Française

 
 
ACADÉMIE
 
par Bruno FRAPPAT, ancien rédacteur en chef de LA CROIX,
président du directoire de BAYARD – PRESSE
chronique de PANORAMA (juin 2008).
 
            Mgr Claude DAGENS académicien ! Qui, parmi ses nombreux amis, n’a éprouvé une joie intense à l’annonce de cette élection de l’évêque d’Angoulême à l’Académie Française ? Et qui, parmi les nombreux amis de René RÉMOND, n’a enregistré avec une satisfaction intense que l’évêque occuperait le siège de l’historien regretté ? Et qui, parmi ceux qui peuvent se flatter d’avoir été les amis de l’un ou de l’autre, ne peut se réjouir doublement de cet honneur ?
            Académicien ! Ce n’est pas rien, ce n’est pas tout, dans une vie d’homme. Et d’homme d’Église encore moins. On se doute bien que ce n’est pas pour figurer dans la course aux honneurs que l’évêque normalien a posé la candidature qu’on lui réclamait. On subodore plutôt que c’est pour assurer une présence d’Église dans ce canton de la société qu’est le quai Conti – la France ne s’y résume pas – qu’il y siègera. Et que cela est cohérent avec sa manière de lire le présent et l’avenir du christianisme et de l’Église dans nos parages.
            Car Mgr DAGENS n’est pas de ceux pour qui la statistique rend compte du poids du message chrétien dans la société.
            Il n’est pas de ces accablés qui, courbes descendantes sous les yeux, vous lisent l’avenir dans des résultats quantifiables, des masses, des stocks, des flux. Pas plus qu’il ne confond présence et visibilité. Il n’y a lieu, si on l’écoute, ni de raser les murs (on a déjà essayé) ni de mener des croisades (on l’a déjà fait). Il pense qu’il suffit à l’Église d’être présente au cœur de sa mission (« sacramentelle » plutôt que structurelle ou de pouvoir) et qu’il suffit aux chrétiens…d’être chrétiens.
            Cette sérénité souriante que manifeste Mgr DAGENS, alors que tant d’autres semblent taraudés par l’anxiété – à s’en ronger l’âme -, cette confiance, font plaisir à voir, à entendre. À partager…

Partager cet article

Repost 0