Le blog de Mgr Claude DAGENS

RÉUNIS PAR LE CHRIST AVEC NOTRE HUMANITÉ COMMUNE. Eucharistie à Courbillac pour le 30e anniversaire de la chapelle de L'Arche

26 Octobre 2015 Publié dans #Homélies

RÉUNIS PAR LE CHRIST AVEC NOTRE HUMANITÉ COMMUNE. Eucharistie à Courbillac pour le 30e anniversaire de la chapelle de L'Arche

Entre l’expérience des Communautés de l’Arche et le message des Béatitudes, il existe une connivence profonde. C’est que Jésus, le Christ Sauveur, vient nous réunir à partir de notre humanité commune et de tout ce qui la constitue : notre désir de bonheur et nos capacités de souffrances, nos joies et nos épreuves, nos qualités et aussi ce qui peut nous rendre insupportables.

Dans une Communauté de l’Arche, il n’y a pas de barrières entre des personnes en situation de handicap et des personnes dites normales : entre tous, il y a ce qui nous est commun, nos forces et nos fragilités, et l’on ne dira pas que les forces seraient du positif et les fragilités du négatif. Non ! Chacun de nous est constitué de ce mélange inextricable, et il est beau de pouvoir s’accepter et s’aimer les uns les autres avec ce mélange si réel.

De l’extérieur, quand on parle des Communautés de l’Arche, on admire ou on plaint. Mais de l’intérieur, c’est autre chose. On vit et on lutte pour que se révèle en chacun, plus forte que tout, la capacité d’aimer et d’être aimé, tel que l’on est.

Il ne faut pas idéaliser cette situation. Il faut savoir qu’elle est réelle. Et il faut découvrir que, dans cette perspective-là, de l’amour plus fort que tout, les difficultés et les épreuves peuvent devenir des éléments de conversion et de progrès spirituel. Et parfois même les oppositions, les ruptures, les heurts produisent des effets inattendus : ils appellent à des conversions, ils dépouillent, mais, en dépouillant, ils libèrent.

Les Communautés de l’Arche sont comme une école où l’on apprend concrètement la joie de l’Évangile. Précisément ce qu’annoncent les Béatitudes : être pauvres de cœur, être doux, être miséricordieux, être affamés de justice, ce n’est pas seulement de l’idéal, c’est une pratique quotidienne, c’est une ouverture à l’inespéré.

À l’Arche, on ne calcule pas l’avenir. On vit l’aujourd’hui de Dieu. Et le plus beau, c’est l’étonnement et l’émerveillement : quand les visages sourient, quand les yeux s’ouvrent, quand chacun découvre que les autres sont sources de joie, alors, c’est comme un renversement des lois du monde. Non, ce n’est pas la méchanceté et le mal qui dominent ! Non, les injustices et les violences n’auront pas le dernier mot ! Non, nous ne nous laisserons pas vaincre par la peur des autres !

Cette chapelle se trouve au cœur de cette expérience étonnante depuis trente ans ! Et c’est une expérience pratique et contemplative ! Chacun de nous se souvient de visages, de regards, de paroles ! Je me souviens de Thierry Cornette, qui m’appelait tous les dimanches, un peu avant 8 heures du soir ! Qu’il était bon de se donner des nouvelles et de se dire la confiance mutuelle ! Lors de notre dernière rencontre à Bassac, Thierry me disait avec insistance qu’il m’aimait beaucoup ! J’étais heureux et fier de cette confidence ! Parler ainsi, devant les autres, à la première personne, c’était une façon de renverser les lois du monde et de faire écho à la proximité du Christ et de l’Amour du Christ !

Je n’oublie pas les efforts quotidiens pour se maîtriser, pour accepter les autres, pour entrer dans la vie communautaire et pour sortir de soi-même. Mais j’atteste que l’Arche, telle que Dieu l’a voulue en passant par l’action et l’expérience de Jean Vanier, est là pour contester la dureté du monde et pour faire apparaître, en ce monde, qu’il est possible de partager sans peur tout ce qui fait notre humanité commune et de contempler le Christ vivant, tellement plus grand que nous, mais dont la présence passe par chacune de nos présences !

C’est toi, Seigneur, que nous reconnaissons en silence comme le cœur de nos communautés ! Viens Seigneur, sois notre joie ! Parce que tu es ressuscité !

+ Claude DAGENS, évêque d’Angoulême

Partager cet article

Repost 0