Le blog de Mgr Claude DAGENS

Introduction à une soirée de réflexion avec Henry DE LUMLEY, le mardi 3 mars 2015

4 Mars 2015 Publié dans #Interventions diverses

 

DU CHAOS À LA VIE : À TRAVERS L’HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION

ET L’ÉMERGENCE DE L’HOMME

 

Ces soirées de réflexion ont un but très simple et très large : penser notre humanité commune, et la penser à l’intérieur de l’histoire qui est la nôtre, et ne pas craindre de penser cette histoire en termes d’évolution, d’évolution créatrice, selon la formule du philosophe Henri Bergson, que le Père Teilhard de Chardin pouvait employer lui aussi.

Et c’est pourquoi j’ai fait appel à vous, Henry de LUMLEY, à cause de votre science de paléontologue, c’est-à-dire de chercheur dans le domaine de la genèse du monde, des origines de l’homme sur notre terre, avec cette émergence progressive de l’homo erectus, puis de l’homo habilis, puis de l’homo sapiens.

Si je vous ai invité, c’est parce que je vous ai rencontré, et que j’ai compris à quel point vous êtes habité par votre passion de chercheur, d’explorateur de grottes où se manifeste la présence de l’homme, de l’Afrique à l’Europe, et chez nous, de la grotte de Tautavel, près de Perpignan.

Il y a aussi beaucoup de grottes en Charente et beaucoup de traces de ces temps que l’on dit préhistoriques, et dont vous savez nous montrer qu’ils sont des temps où l’homme émerge, en se redressant, en mangeant de la viande, et pas seulement des fruits, et en se mettant peu à peu à parler, à fabriquer des outils, à aménager des sépultures et à exercer sa pensée symbolique.

Car c’est aussi cela notre humanité commune : l’homme est le seul animal qui fait face au monde et qui le pense. Vous allez nous raconter cette longue histoire qui commence en Afrique. Mais je tiens à citer en votre présence le nom d’un ami commun : c’était un Père jésuite qui n’a pas cessé de défendre le Père Teilhard de Chardin et qui n’a pas cessé de vous lire. Il s’appelait Gustave Martelet. J’ai vu vos livres dans sa bibliothèque, quand j’étais allé le rencontrer après lui avoir fait attribuer un des grands prix de l’Académie française, qu’il reçut en décembre 2013.

Il y a un peu plus de quatre ans, dans un colloque que vous aviez organisé au Collège des Bernardins, le Père Martelet concluait sa réflexion par des paroles frémissantes :

« L’homo sapiens sapiens n’est, sans doute, qu’un singe au départ. Mais la croissance de son esprit est permanente. Il est dressé, debout, mais, même couché dans la mort, il revendique sa transcendance de bipède dressé pour toujours. Et quand il voit les étoiles, il voit Celui dont je considère l’existence comme la condition essentielle, dans le monde actuel, pour penser l’homme dans la mort, de telle sorte qu’il ne soit pas un rejet et un déchet de la nature, mais sa Gloire à venir. »

Je suis sûr, Henry de LUMLEY, que vous allez nous conduire, à travers les étapes de l’évolution, des étoiles et de l’océan primitif à l’émergence de l’homme, mortel et pensant.

 

+ Mgr Claude DAGENS

Partager cet article

Repost 0