Le blog de Mgr Claude DAGENS

Introduction à une soirée de réflexion avec Emmanuel FALQUE, le lundi 2 mars 2015

3 Mars 2015 Publié dans #Interventions diverses

 

DU CHAOS À LA VIE : À TRAVERS L’EXPÉRIENCE AMOUREUSE

Il ne m’est pas difficile d’accueillir et de présenter Emmanuel FALQUE, et de dire les deux raisons de sa présence à Angoulême, pour la première de ces conférences-débats, qui n’ont pas d’autre but que de penser notre humanité commune, sans cesse menacée par le chaos, mais toujours appelée à la vie.

Première raison : Emmanuel FALQUE n’est pas un inconnu. Il est déjà venu parmi nous et il a déjà manifesté la passion qui l’habite quand il s’affronte aux réalités de vie et de mort auxquelles nous sommes tous confrontés. Il s’y affronte avec la force de sa pensée de philosophe, de croyant qui pense et de penseur qui ne garde pas sa foi en réserve. Je souhaite que nous nous laissions entraîner et même secouer, s’il le faut, par son élan intelligent, et par cette façon qu’il a, comme un vrai phénoménologue, non pas seulement d’argumenter, mais de montrer, de faire apparaître ce qui est présent en nous, lorsque nous vivons l’expérience amoureuse.

Deuxième raison : ces trois soirées sont liées les unes aux autres. Le défi est commun : nous sommes conscients des forces chaotiques qui agissent en notre monde et en notre humanité (affrontements armés, guerres réelles ou guerres cachées, violences de la vie sociale, alarmes venant des groupes terroristes, sans compter les innombrables situations de brisures et de fractures que nous connaissons tous). Mais le chaos n’exclut pas la vie, la vie comme une force qui surgit et qui demeure au milieu du chaos, et en particulier la force de l’amour (à la fois désir amoureux, eros, et capacité de don, ágapê).

Cette réalité de l’amour, de l’expérience amoureuse, il est possible non seulement de la rêver, mais aussi de la penser et de la vivre. C’est le but de cette première soirée : comment mettre ou remettre l’expérience amoureuse à l’intérieur de notre humanité commune, à l’intérieur de notre finitude, non pas comme une expérience limite et transgressive, mais comme une expérience constructrice, car l’amour construit, à sa manière, il saisit et ressaisit nos chaos intérieurs, nos passions et nos pulsions ?

Je suis sûr qu’Emmanuel FALQUE saura nous faire comprendre ce travail de vie et de construction, ou de reconstruction, qui s’accomplit au-dedans de nous-mêmes, si nous y consentons.

Cher Emmanuel, je vous remercie d’avance d’attester par votre pensée et votre parole que la philosophie n’ignore pas les chaos mais qu’elle est au service de la vie !

 

+ Mgr Claude DAGENS

Partager cet article

Repost 0